Corrida, la honte d'un pays

  

France 3 Montpellier semble être une chaine définitivement PRO-Taurine : nous avons droit à des reportages en direct sur les corridas de Nîmes et d'Espagne.. sur sa page web elle consacre toute une page aux corridas, agenda des évènements, vidéos, interview des matadors, n'oublions pas une vidéo sur "La corrida des Enfants".. On impose ces spectacles de la mort aux gens les samedis après midi sur France3.. où allons-nous quand une chaine publique cautionne ces mises à mort sanglantes.

Les journalistes qui participent à ces reportages ont-ils conscience de véhiculer, d'entretenir des messages de mort, au nom de "l'art" ou de la "gloire". Rien de bien glorieux à tuer des animaux pour le plaisir, et rien que pour le plaisir. La honte d'une Nation.. Ces journalistes qui commencent le JT avec la bonne nouvelle d'un super toréador qui a coupé 4 ou 5 oreilles à des animaux qui n'ont rien fait pour mériter qu'on les meurtrisse ainsi... courbettes au lobby taurin, et Amen  

L'écrivain Francis wolf (philosophe dit-on)  faisait la promotion de son livre "50 raisons d'aimer la Corrida", bien entendu BOYCOTT du livre ! ce philosophe expliquait en direct devant les arènes de Nimes qu'étant enfant il était choqué par la pêche parce que ça faisait souffrir les poissons. Mais quel discours !! ensuite de s'excuser auprès des anti-taurins qu'il dit respecter mais dont il ne comprend pas l'aversion pour les corridas.. il a tout compris cet homme.

J'avais attrapé l'un de ces reportages en route le weekend dernier , alors qu'on le sortait de l'arène le toréador blessé,  entendre le commentateur du reportage s'exclamer en parlant de lui : ".. que dans ses gestes il semblait froler les anges" (c'est à peu près ça, je ne me souviens plus des termes exacts). Les anges ont entendu, le toréador s'est fait embrocher par le courageux taureau. Un autre toréador a expliqué que "l'animal était ingérable, qu'il ne pouvait lui-même pratiquer son art avec toute sa sensibilité".. quelle ironie, parler de sensibilité alors qu'on met un animal à mort. 

J'ajouterais une petite parenthèse : les écoles qui forment les toreros aux corridas sont financées par les deniers publics, donc par l'argent des contribuables. Je suis surprise qu'aucune association anti-corrida n'ait pensé à lancer une pétition nationale pour demander à l'Etat de ne plus les subventionner. L'argent de l'Etat c'est celui des Français, ces derniers ont le droit de demander des comptes. Après tout pourquoi pas exiger des lobbys taurins qu'ils subventionnent tous seuls leurs écoles de formation de futurs tortionnaires d'animaux.

Nous avons hélas en France des dirigeants qui admettent publiquement aimer les corridas : Premier Ministre François Fillon avait admis sur le JT de TF1 "aimer les corridas et y assister", Madame la Ministre de la Santé Roselyne Bachelot aime aussi les corridas.. N'oublions pas que nous avons pu également voir notre Président Sarkozy sur les bancs des arènes.. Mais je peux supposer que depuis qu'il a épousé Carla Bruni, cette dernière qui aime la cuisine végétarienne, s'est déclarée officiellement anti-fourrure l'an dernier (en réponse à Dan Matthews, PETA), elle doit dissuader son mari d'assister aux corridas. C'est à suivre ..

N'oublions pas Madame Ségolène Royal (PS) qui avait déclaré dans un quotidien du Sud "que la Corrida est un si beau spectacle"

Depuis quelques temps nous pouvons voir des taureaux se rebiffer contre leurs tortionnaires.. Bien sur je ne sortirai pas mon mouchoir, et je fais qu'applaudir ces animaux qui ont le sursaut de montrer qu'ils peuvent eux aussi faire mal.

Je pleure sur ces animaux innocents qui sont torturés, qui mettent parfois des heures à agoniser au milieu d'une foule en délire, qui applaudit à la vue de l'oreille coupée, sanginaires, pire que l'étaient sans doute Néron et les Romains. Au moins les Romains baissaient le pouce pour demander la grace du gladiateur qui se montrait plus fort que son tortionnaire..  Dans les arènes, aucune compassion, les coeurs sont remplacés par l'appel du sang, l'appel de la mort. 

Oui, quiconque asssiste à une corrida, applaudit de plaisir à la vue du sang versé par tous ces animaux est un "tueur" indirect en puissance , inconscient peut-être parce qu'ignorants de la souffrance, ne leur a-t-on jamais expliqué que les animaux  ressentent de la douleur, qu'ils souffrent autant que nous souffrons lorsque l'on nous fait mal.

N'oublions pas l'Eglise, cette chère belle Eglise Caholique, qui se permet de donner des leçons de morale aux peuples, dont les prêtes bénissent les ouvertures de corridas dans les arênes, faisant la croix au Nom du Père, du Fils et du St Esprit,  sur la tête de ceux qui dans l'heure suivante mettront un animal innocent à terre. Citons la cruauté de cette chère Eglise : Mr Brugues, Secrétaire de la Congrégation pour l'Education Catholique : " Je crois à la vertu purificatrice de la corrida. Je crois à cette fonction que le Grecs appelaient la catharsis,  nous lave de nos pulsions, de nos violences intérieures. » eh bien voyons, sacrifice d'un être vivant pour laver ces bons curés de leurs violences intérieures et de leurs pulsions, ça rappelle quoi ça.. Pardonnez mon cinisme.

Ne serait-il pas temps que ces tortionnaires amoureux des corridas réfléchissent, utilisent leurs cerveaux pour se demander ce que ressent un animal innocent qui n'a aucune chance face à ces "marionnettes vêtues d'habits de lumière", les pics à la main, prêts à couper les oreilles pour se pavaner d'un acte on ne peut plus barbare et cruel, ou à donner le coup de grâce à un animal à terre, ensanglanté.  Quelle lâcheté !

Que ressentiraient ces hommes courageux, exhibitionnistes danceurs, s'ils étaient lâchés dans une arêne face à des animaux enragés.. que ressentiraient-ils s'ils agonisaient pendant 2 heures, frappés à terre, le sang coulant de leurs flans.. Un "philosophe" qui ne se pose pas cette question ne peut être un bon philosophe.  Les grands philosophes sont pratiquement tous vegans non violents. Hors il n'y a pire violence que les corridas.

Une video de la corrida où le taureau a voulu prendre sa revanche. Le matador Julio Aparicio a été transporté à l'hopital dans un état critique mais a été sauvé. Hélas comme le mentionne Alisa Mullins su Peta2 : aucune règle d'honneur dans ce milieu cruel, le taureau n'est même pas gracié, il a été tué par les autres matadors

Nous sommes au 21ème Siècle, nous sommes "civilisés" et pourtant une poignée d'individus impose à cette société ce spectacle d'un autre age.

Nom d'un Taureau, cessez le massacre !!

JardinVegan Aout2010 - Copyright © Anouk de Winter

Jardin Vegan est dédié à tous les animaux torturés, martyrisés, tués par ignorance ou pour les profits