Honte ! La Tauromachie inscrite dans le Patrimoine Immatériel de la France.. pfff

Mais quel pays que notre belle France ! La nouvelle est tombée comme un coup de massue, annoncée à l'ouverture de la Féria d'Arles lors des fêtes de Pâques. C'est certain que les amoureux des mises à mort d'animaux innocents se réjouissent, on a entendu sur toute la France le bruit que faisaient les frottements de leurs mains ensanglantées : Le Ministère de la Culture inscrit la Tauromachie au Patrimoine Immatériel de la France.   Il faut maintenant faire pression sur l'UNESCO pour que leurs bonnes gens n'inscrivent pas la tauromachie au Patrimoine de l'Humanité. Le temps est venu de faire du lobbying auprès de toutes les personnes influentes sur la planète afin de faire barrage à une telle inscription que les afficionados ne tarderont pas de réclamer, forts de leur "victoire" accordée pour des raisons que la majorité des Français ne s'exliquent pas. Sûr, c'était un gros souci que de faire plaisir aux tortionnaires de taureaux.. en vue des élections de 2012 Bouche cousue

Après la baguette de pain, la piquette, le béret basque.. Voici ce qui fait maintenant partie du Patrimoine Immatériel de France ! 

Quel prestige que cette inscription : voir un pantin dans un habit étincellant et ridicule torturer un animal pour le mettre à mort, puis le pantin de se faire applaudir la tête haute par des milliers de tordus pervers à qui la vue du sang fait grimper l'adrénaline.

Alors que des pays ont banni la Corrida, qui est l'une des pratiques les plus barbares qui persiste, la France semble régresser. On aura tout vu durant ces dernières années, on aura tout entendu, mais surtout on se demande ce qui passe dans la tête des dirigeants  de ce gouvernement qui va à reculon. Monsieur Frederic Mitterand, le Ministre de la Culture, ainsi que notre gouvernement CAUTIONNENT la tauromachie par le simple fait de promulguer une telle mesure. Mais au fait, Madame Carla Bruni-Sarkozy s'était prononcée officiellement anti-fourure dans une lettre adressée à Dan Matthews, le Vice Président de PETA (sur mon blog Myspace Peta France). On aurait pu penser qu'elle influencerait son mari à ne pas cautionner la tauromachie ..

Au cas où vous auriez déjà oublié les images que la tauromachie renverra de la France vers l'étranger à partir de maintenant.. rien qu'un petit rappel en espérant que ces images vous hantent.. Après tout, ce qui est inscrit peut être désinscrit, n'est-ce-pas ?

J'admirais et j'aimais assez le style de Fréderic Mitterand, sa passion pour l'histoire que je partage. En lisant la nouvelle qui a eu l'effet d'un grand coup de tonnerre parmi tous ceux qui militent pour dénoncer la souffrance animale, je n'ai eu qu'une réaction : la nausée et l'envie de voir Frédéric Mitterrand souffrir tout le martyre que les tauraux endurent dans les arènes, avant leurs entrées dans les arènes et pendant leurs mises à mort. Tout se paie dans la vie, à un moment où un autre il faudra rendre des comptes pour expliquer POURQUOI et au NOM DE QUOI la France inscrit -elle une pratique "DE MORT ET DE SANG" dans son Patrimoine immatériel.

On peut sourire en lisant le communiqué du porte-parole du Ministère de la Culture, plus langue de bois tu meurs  : "il s’agit d’un recensement ethnique d’une pratique factuelle. Cela n’apporte aucune appellation morale particulière, ni aide à cette pratique". Selon lui, la tauromachie figure au patrimoine immatériel "au même titre que la tarte Tatin, le fest-noz, les parfumeurs de Grasse", ou encore la peinture sur porcelaine, listés dans un inventaire.  Lisez l'inventaire, on peut se rendre compte que la tauromachie ne cadre pas du tout dans cet inventaire.

Tout compte fait, et si ceci ne faisait que tourner autour de l'argent ?  Les écoles de tauromachie sont subventionnées par l'Etat donc avec l'argent des contribuables. Ce qui m'a toujours énervée est qu'aucune des associations anti-corridas n'aient jamais lancé de pétition officielle pour inciter les contribuables à contester la distribution de leurs taxes à ces écoles. "Cela va permettre à la corrida de recevoir d’importantes subventions de la part de l’Etat, ce qui n’était pas le cas pour l’instant, les communes, les départements et les régions versant déjà des millions d’euros de subventions pour ce spectacle barbare", avance pour sa part le Comité radicalement anti-corrida (CRAC) sur son site.

L’article R654-1 du code pénal français, qui punit le fait "d’exercer volontairement des mauvais traitements envers un animal domestique ou apprivoisé ou tenu en captivité", prévoit une exception pour les "courses de taureaux". Toutefois, le terme de "corrida" n’est pas mentionné, ce qui, de fait, n’autorise pas explicitement cette pratique.

Je regarde ce beau pays qu'est la France partir en vrille.. Cette dernière décision de notre gouvernement est indigne, odieuse.   Dorénavent la France ne sera  plus seulement associée à la baguette de pain, au béret basque, à la Tour Effel, au Louvre et à l'Arc-de-Triomphe..  Monsieur Frédéric Mitterrand nous a fait la générosité de nouveaux symboles clichés qui enrichiront notre patrimoine culturel : La France sera également le symbole de la mort et du sang. La HONTE d'un pays .. la pire honte qui soit : celle de cautionner, de donner son aval pour une pratique qui n'est moins que du meurtre, de la tuerie, et de la barbarie.

Monsieur le Ministre de la Culture et toutes les belles gens de la Commission qui avez voté en faveur de cette insciption indigne de notre belle France, en faisant plaisir à la minorité que représentent les afficionados amoureux de spectacles de mort, vous avez oublié les millions de Français qui, sans être des militants pour la cause animale, n'approuvent pas les mises à mort des animaux. Vous vous êtes pris pour Dieu tout comme Néron lorsqu'il abaissait son pouce pour signifier la mise à mort d'un être dans les arênes.. Vous êtes loin d'être Dieu qui est toute miséricorde, amour et bonté. Par contre nous connaissons ce que fut Néron, un être sanginaire assoiffé de sang et habité par la folie.  C'est bien une folie que d'avoir inscrit la tauromachie dans le patrimoine immatériel de notre France.

Mais après tout, ainsi que je l'exprimais sur un blog précédent publié en Août 2010, en réponse aux incessants reportages de France3 Montpellier sur la Tauromachie, Corrida, la Honte d'un Pays , les taureaux (et tous les animaux) auront du mouron à se faire tant que nos dirigeants seront composés d'amoureux de corridas,  le pire est que ces gens qui font tant d'efforts à donner une "belle" image d'eux-mêmes appartiennent à tous les bords politiques. A croire que le Pouvoir leur enlève toute once d'humanité.  Jusqu'à présent je n'ai croisé qu'un seul homme politique qui aie bien voulu écouter "la voix des animaux" et qui de plus a signé la charte anti-corrida : le député maire Nicolas Dupont-Aignan, qui sera candidat aux élections présidentielles en 2012 mais qui hélas est déjà muselé par l'intelligencia politique de ce pays. 

Je revendique mon droit de citoyenne et ma liberté d'expression pour contester publiquement ce qu'une poignée d'individus impose à la majorité de notre pays.  Ce blog est également mis en lien, dans les "actus" de mon site professionnel , en espérant que des politiques auront le courage de soulever la question sur le bien-fondé d'une telle ineptie. Et qui sait .. 2012, si le Président Sarkozy se réprésentait aux Présidentielles, nul doute qu'il devrait sa défaite à un Ministre socialiste qui aura voulu faire des pas de danse avec la clique intouchable des afficionados .. Si ce n'était le drame derrière tout ceci, on penserait presque avec humour à un truc fait exprès pour saborder l'UMP.. hé oui, les défenseurs des animaux, les activistes votent aussi.. sérieux! Bouche cousue 

Anouk de Winter

_______________________________________________________

 L'article paru dans Le Point, 23 Avril 2012 par Hervé Dynions :

La tauromachie inscrite au patrimoine immatériel français

La nouvelle est tombée à l'occasion du premier jour de la féria d'Arles, qui marque le début de la saison des corridas en France.

La tauromachie vient d'être classée au patrimoine immatériel français par le ministère de la Culture. Une première, puisque la France devient ainsi le seul pays possédant une tradition taurine à entériner ce classement. Il était demandé depuis longtemps par les défenseurs de la corrida et en particulier par l'Observatoire des cultures taurines, dont l'Arlésien André Viard, ancien torero, est le président. Ce dernier s'est d'ailleurs félicité dans une déclaration publique que les représentants du ministère de la Culture se soient prononcés sur des "arguments scientifiques irréfutables pour établir que la tauromachie fait bien partie du patrimoine national".

Le même classement a été demandé dans les autres pays organisateurs de corridas, dont évidemment l'Espagne, dans le but de tenter de faire inscrire par la suite la tauromachie au patrimoine immatériel de l'humanité de l'Unesco. L'objectif étant de pouvoir pérenniser une pratique de plus en plus contestée par une grande partie de l'opinion, en particulier en Europe. Le parlement catalan suivi par une majorité de la population provinciale, qui voit en la tauromachie un héritage du franquisme, avait ainsi décidé il y a quelques mois de supprimer les corridas dans les arènes de Barcelone, décision dont l'appel est en cours à Madrid.

2 millions de fans

La tauromachie est présente dans le grand sud de la France depuis le XVIIIe siècle, mais uniquement tolérée par dérogation dans les villes qui peuvent faire valoir une tradition taurine comme par exemple Nîmes, Arles ou Bayonne, qui organisa la première corrida en 1701. Certaines ont cependant parfois décidé d'y renoncer comme Fréjus ou Montpellier. L'année dernière, 113 corridas ont été organisées en France, soit quatre de plus qu'en 2009 et, pour la première fois de l'histoire, deux maestros français occupent le haut du classement international des toreros : le Biterrois Sébastien Castella et l'Arlésien Juan Bautista. Du côté des organisateurs de corrida, on estime que 2 millions de personnes aiment voir ces spectacles. Et que les élevages de taureaux de combat contribuent à la préservation du patrimoine naturel des marais d'Espagne ou de Camargue.

Cependant, la tenue de courses à l'espagnole avec mise à mort est de plus en plus contestée par de nombreux défenseurs des animaux. Ils demandent l'abrogation pure et simple de cette "forme de torture en public". Dans un communiqué, Claire Starozinski, de l'Alliance anti-corrida, dénonce "l'aval honteux de l'État français et de dirigeants qui n'ont que faire de l'opinion de la majorité des Français. Selon son association, 60 % des Français seraient contre la corrida. Elle a le soutien de nombreuses personnalités comme le chanteur Renaud, le philosophe Michel Onfray ou encore Nicolas Hulot.

People et politiques dans l'arène

D'autres ne cachent en revanche par leur afición (amour de la corrida) comme le couturier Christian Lacroix, l'architecte Jean Nouvel, l'ex-footballeur Éric Cantona ou les comédiens Denis Podalydès et Philippe Caubère. Pour ce dernier, le classement de la corrida est la reconnaissance qu'il s'agit d'une "forme de théâtre ancestrale et bien d'un art".

La décision du ministère de la Culture risque en tout cas de relancer les débats souvent vifs entre pro et anti, y compris au sein de la classe politique. Pas réellement amateur de taureaux, Nicolas Sarkozy s'est déjà rendu à des corridas à Séville et François Fillon est amateur, tout comme Alain Juppé, même s'il s'est fait plus discret dans les arènes du Sud-Ouest depuis sa nomination à Matignon. Mais la droite est loin d'avoir le monopole de l'amour des "toros bravos" puisqu'il n'est pas rare d'apercevoir dans les arènes Henri Emmanuelli, Jean Glavany, Manuel Valls ou Jean-Claude Gayssot.

JardinVegan Aout2010 - Copyright © Anouk de Winter

Jardin Vegan est dédié à tous les animaux torturés, martyrisés, tués par ignorance ou pour les profits